Le Rino de Giovanni Passerini

Posted by Le Boudoir Gourmand on January 17th, 2011 . Filed under: Mes adresses gourmandes, Restaurants .

Rino c’est une adresse que je voulais tester depuis longtemps, non pas parce que l’adresse  a fait le buzz  parmi les critiques gastro en 2010 mais parce que son chef Giovanni Passerini n’est autre que l’ex second de Petter Nilsson de La Gazzetta et entre moi et La Gazzetta c’est une histoire d’amour ;-p (cf mes billets sur La Gazzetta). Du coup il fallait vraiment que j’aille voir cela de plus près.

Rendez-vous a donc été pris un midi il y a quelques jours (soit dit en passant, j’avais entendu partout qu’il fallait réserver des semaines à l’avance, je ne sais pas si c’est un coup de chance mais j’ai réservé 2 jours avant… donc n’ayez pas peur de les appeler en dernière minute on ne sait jamais, mais surtout prévoyez de réserver, la salle d’à peine 25 places a très vite affiché complet ce midi là). Donc bref, direction la rue Trousseau, dans un quartier bien connu puisque Rino ne se situe qu’à quelques numéros de La Gazzetta (29 rue Cotte).

En entrant n’oubliez pas de jeter un œil sur votre droite et la micro cuisine ouverte sur la salle pour apercevoir Giovanni Passerini et son second en plein coup de feu.

Une déco sobre, avec une légère inspiration bistrotière, mais l’ensemble reste très simple et épuré. Si vous le pouvez demandez à être placé sur l’une des tables près de la fenêtre et qui donne sur la courette, ou pour les curieux les tables hautes devant la cuisine.

Giovanni a quitté la Gazzetta mais a gardé le même concept de menu “unique”  (choix entre 2 plats mais entrée et dessert imposés), un non choix que j’adore parce qu’il permet de goûter des plats et saveurs parfois inconnues et surtout que l’on n’aurait pas forcément choisi dans un menu classique. Un menu le midi qui va de 20 à 25 € selon la formule, une note plus que raisonnable pour une table parisienne qui a le vent en poupe qui plus est. Niveau papilles, des assiettes aux ingrédients frais et simples bien travaillés, qui sont un plaisir pour les papilles et surtout ne faites pas l’impasse sur le pain, qui est mortel…

✿ ✿ ✿

✿ ✿ ✿

Bilan de ce déjeuner, j’ai beaucoup aimé l’ambiance conviviale, l’accueil mêlé au cadre et à la taille des lieux j’avais l’impression de déjeuner chez des amis.

Côté cuisine, dans l’ensemble j’ai adoré ce déjeuner mais tout n’était pas parfait. Rien à redire sur l’entrée, ni sur le dessert qui était une pure extase, par contre du côté du plat, 2 bémols.

Tout d’abord la cuisson de l’échine de porc, elle était très bonne et tendre mais  j’ai été dérangée par le fait que la viande était cuite très très rosée, je n’ai pas du tout l’habitude de manger le porc à cette cuisson et du coup j’ai été surprise en voyant arriver l’assiette et j’ai mis un peu de temps avant d’apprécier le plat.

Le deuxième reproche que je ferais c’est sur l’accompagnement qui était délicieux (j’adooooore la polenta) mais pas suffisant en proportion de la viande (ou du poisson d’ailleurs) je me suis très vite retrouvée avec uniquement de la viande, heureusement le pain (mortel) était là lui, donc ce serait pas mal qu’ils revoient un peu à la hausse la quantité de l’accompagnement.

Et enfin, malgré une carte des vins très belle, j’ai trouvé dommage que n’y soit pas indiqué le prix des vins au verre, n’hésitez donc pas à le demander…

Conclusion, j’ai passé un très bon moment, je me suis régalée, mais  ce n’est pas un gros coup de cœur comme j’ai pu l’avoir pour d’autres adresses. J’ai été un tout petit peu déçue, je m’attendais à  plus de peps, ma préférence reste donc toujours La Gazzetta (ou Frenchie dans le même genre, billet à venir). Je trouve qu’il manque encore dans la cuisine de Rino ce petit quelque chose, il ne lui manque presque rien, un peu plus de maturité peut être l’adresse étant encore jeune.

Mais c’est sûr je reviendrais et cette fois je serais peut être totalement et définitivement conquise !

Résumé en photos.

Risotto d’orge et panais, maquereau, bottarga, radis

✿ ✿ ✿

✿ ✿ ✿

Échine de cochon avec polenta, endive rouge, betterave, olives

Lieu jaune de ligne avec polenta, endive rouge, betterave, olives

✿ ✿ ✿

Tarte aux pommes, fruits secs, glace au lait

✿ ✿ ✿

RINO – 46 rue Trousseau – 75011 Paris – 01.48.06.95.85

Formules midi 20 et 25 €

www.rino-restaurant.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 Responses to Le Rino de Giovanni Passerini

  1. lilibox

    on m’a proposé d’y aller justement aujourd’hui car impossible de réserver chez Daniel Rose au Spring!
    J’apprécie ton billet doublement du coup!

  2. Le Boudoir Gourmand

    :-) si tu y vas bien ce midi, tu me diras du coup ce que tu en a pensé. Dommage pour Spring, moi aussi j’aimerais le faire mais là aussi c’est chaud pour réserver il faut s’y prendre longtemps à l’avance comme beaucoup trop de nouvelles tables…

  3. Claire

    Merci de ce compte rendu ! Je suis d’accord avec toi : rien qu’en voyant les photos je me suis dit qu’ils étaient légers sur la garniture :) En tous les cas on en parle partout !

  4. Le Boudoir Gourmand

    C’est l’inconvénient des nouvelles tables, on en parle beaucoup mais tout n’est pas toujours parfait. Je suis quand même ravie de ce déjeuner, je voulais vraiment tester l’adresse, mais je pense qu’il lui faut encore un peu de temps pour être top.

  5. Yo

    Moi je suis fan aussi de la Gazetta et du Rino!

Laisser un commentaire

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.