Salon du Chocolat mon cru 2011

Sunday, October 23rd, 2011

Ce week end et jusqu’à lundi se déroule, Porte de Versailles, le Salon du Chocolat, comme chaque année (éditions 2009 et 2010) voilà mon petit compte rendu, avec mes impressions sur le salon et surtout mes découvertes…

Alors mes impressions on va vite passer dessus, puisque mon sentiment n’a pas changé depuis la dernière édition (compte rendu du Salon du Chocolat 2010), toujours trop de marques de chocolat grand public et donc de mon point de vue inintéressantes, un public toujours plus nombreux (ça commence à devenir invivable dans les allées et devant les stands) qui n’est là que pour dévaliser les stands et râle dès qu’il n’y a rien à goûter, et qui n’est pas là pour découvrir et surtout échanger avec les chocolatiers… Un prix d’entrée toujours aussi exorbitant, mais bon quelques points positifs j’y retrouve mes chouchous comme Vincent Guerlais, Christophe Roussel, Sadaharu Aoki et cette année encore de jolies découvertes.

Vincent Guerlais

Macaron choco dans une gaufre matcha – Sadaharu Aoki

Jean-Paul Hévin

Mes coups de cœur chocolatés 2011 et que je vous conseille de ne pas rater !! :

Sébastien Bouillet

Pâtissier et chocolatier lyonnais, gros coup de cœur sur les tablettes de chocolat, Chokola, notamment la tablette noir à 99%, qui est très très intense.

Attention aussi au craquage sur le pot de crème de praline rose… ;-)

http://www.chocolatier-bouillet.com/

Henri Le Roux

Caramélier et chocolatier de Quiberon, eh oui après Vincent Guerlais et Christophe Roussel, on peut dire que les chocolatiers bretons on le vent en poupe chez moi… ;-)

Je n’ai pas testé ses caramels, car je ne suis pas fan de caramel (trop sucré pour mes papilles) par contre j’ai craqué sur la tablette Yuzu-Matcha créée spécialement pour le Salon du Chocolat (pour cette édition, le Japon est mis à l’honneur, mais ça je vous en reparle plus loin), sur un coffret dégustation car tous ses chocolats me donnaient envie, si je vous parle de ganache à la pâte de marrons d’Italie parfumée au vieux rhum sur un socle de massepain aux marrons, bah vous craquez vous aussi non?!!

Bref une maison que je ne connaissais pas, Henri Le Roux a pourtant été élu Meilleur Chocolatier de France en 2003, et que je ne suis pas prête d’oublier, surtout qu’elle ouvre une nouvelle boutique dans quelques semaines sur Paris à Saint Germain… :)

http://www.chocolatleroux.com/

Es Koyama

Alors là attention, palais classiques s’abstenir, Susumu Koyama, pâtissier-chocolatier de Kyoto propose des chocolats originaux, il a souhaité condenser toute la culture et les parfums du Japon, un bel hommage à la tradition. On retrouve donc les traditionnels matcha ou yuzu mais ne vous étonnez pas de croiser les mots, miso ou sauce soja (shoyu) associés au mot chocolat. Bon et puis quand vous verrez la beauté de la boite de dégustation DNA Kyoto vous ne pourrez que craquer !

Le seul hic dans toute cette histoire, c’est que si vous devenez accro aux chocolats d’Es Koyama il faudra aller à Kyoto pour vous ravitailler, pas de boutiques plus près malheureusement. Alors passage obligé pendant ce Salon du Chocolat, parce que c’est maintenant ou jamais.

http://www.es-koyama.com/index2.html

Labo Love Japon

Une très belle initiative au profit du Japon, lancée par l’association Labo Love Japon, et à laquelle ont participé certains chocolatiers, pâtissiers présents sur le salon. Un stand qui réunit des produits, gâteaux, chocolats et dont les bénéfices seront reversés à la Croix Rouge Japonaise.

http://labolovejapon.blogspot.com/

Mas Amiel

Oui je sais ce n’est pas du chocolat, mais bon quand vous aurez goûté l’un des vins proposés par le Mas Amiel vous comprendrez… ;-)

www.masamiel.fr

Esprit Chocolat

Si parmi toute cette jungle chocolatière vous vous sentez perdus, allez demander quelques conseils à Lauranie d’Esprit Chocolat, elle saura vous guider et vous conseiller les adresses à ne pas manquer. Et si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du chocolat,  ses provenances ou la meilleure  façon de déguster un carré ou un bonbon de chocolat je ne peux que vous inciter à prendre un circuit chocolat chez Esprit Chocolat. Lauranie vous guidera vers les meilleurs chocolatiers de Paris, au programme plusieurs circuits dégustations, j’en ai testé un il y a déjà quelques mois il faut absolument que j’en reparle ici, car c’est un super cadeau de Noël pour tout les gourmands, curieux d’en savoir plus sur le chocolat.

http://www.espritchocolat.com/

Bon et ma cueillette gourmande dans tout ça alors…

Bon je vous laisse j’ai du chocolat à aller croquer… ;-)

Tarte au chocolat noir et noix de pécan caramélisées

Sunday, March 13th, 2011

Aujourd’hui une recette très gourmande est à l’honneur sur Le Boudoir Gourmand et sur le site Choc Emoi (dont je vous reparle en fin de billet), une recette en partie inspirée de la Tarte Grenobloise de Pierre Hermé issue de Mes Desserts au Chocolat.

Une tarte au chocolat recouverte de noix de pécan caramélisées, une tarte qui m’a tout de suite plu, parce que bon il faut  bien avouer  que si vous me dites chocolat je ne reste pas insensible très longtemps (en même temps qui le pourrait hein ;-p) et puis ce petit air de pecan pie américaine pour finaliser le tout miam !!

Ingrédients :

Pour le fond de tarte (pâte sablée) :

- 150 gr de farine

- 75 gr de sucre

- 75 gr de beurre mou

- 1 jaune d’œuf

- 1 pincée de levure

Pour la ganache au chocolat noir :

- 285 gr de chocolat noir haché (j’ai utilisé le 68% de chez Valrhona)

- 310 gr de crème liquide

- 70 gr de beurre bien mou coupé en morceaux

Pour les noix de pécan caramélisées :

- 250 gr de crème liquide

- 100 gr de sucre

- 200 gr de noix de pécan (ou tout autre noix si vous le souhaitez)

Commencez par préparer le fond de tarte. Sur votre plan de travail déposez la farine, la levure, le sucre et le beurre. Frottez les ingrédients entre vos mains, pour obtenir une consistance sableuse. Formez un puits et cassez l’œuf à l’intérieur, mélangez rapidement le tout mais sans trop travaillez la pâte. Filmez votre pâton et laissez le reposer une 1h au réfrigérateur.

Puis préchauffez votre four à 180°. Etalez la pâte  sur votre plan de travail et découpez le fond de tarte à l’aide  de votre cercle à  tarte. Foncez les bords avec le reste de la pâte (c’est à dire faire des bandes que vous mettrez tout autour et que vous souderez au fond de tarte pour faire les bords) ou déposez dans un moule à tarte si vous en utilisez un classique (et découpez la pâte qui dépasse du bord).

Enfournez pour une cuisson à blanc (n’oubliez pas de piquer la pâte et de mettre des haricots secs ou des poids pour que la pâte ne bouge pas) environ 20 min jusqu’à ce que votre tarte soit bien blonde. Laissez refroidir avant de garnir.

Pendant ce temps préparez la ganache au chocolat noir. Dans un saladier déposez le chocolat haché et mettez le de côté. Dans une casserole mettez  la crème à bouillir, pendant que la crème chauffe, à l’aide d’une maryse travaillez le beurre mou jusqu’à ce qu’il soit crémeux et réservez le.

Versez en plusieurs fois et doucement la crème bouillante sur le chocolat haché, mélangez délicatement,  à la maryse, au fur et à mesure que vous incorporez la crème.  Le mélange doit être bien homogène et souple. Puis  ajoutez le beurre petit à petit tout en remuant délicatement, la ganache doit être lisse et brillante.

Versez la ganache dans votre fond de tarte cuit et refroidi, et réservez la au minimum 30 minutes au frais. Vous pouvez même la préparer la veille et la conservez filmée au frais jusqu’à l’ajout des noix de pécan caramélisées.

Pour les pécans caramélisées, dans une casserole portez la crème liquide à ébullition. Pendant ce temps préparez un caramel à sec avec le sucre en poudre. Quand votre caramel a pris une belle couleur dorée, hors du feu, ajoutez la crème chaude, remuez bien le tout pour que le mélange soit homogène.

Versez les noix de pécan dans le caramel à la crème, bien mélanger pour que chaque noix de pécan soit enrobée. Laissez tiédir une vingtaine de minutes, les noix de pécan ne doivent pas être trop chaudes sinon la ganache risquerait de fondre à leur contact. Vous devez pouvoir les toucher sans vous brûler.

Versez les noix de pécan caramélisées sur votre tarte sortie du réfrigérateur. Réservez environ 1h le temps que les noix de pécan et la tarte soient à température ambiante, puis servez.

Bonne dégustation gourmande et chocolatée !

NB : et pour encore plus de gourmandise vous pouvez accompagner les parts de tarte d’une boule  de glace à la vanille.


Quand Lauranie m’a demandé si j’avais dans mes tiroirs une recette à base de chocolat pour les lecteurs de Choc Emoi, j’ai tout de suite pensé à celle-ci, une recette forte en chocolat et bien gourmande. Choc Emoi c’est le site idéal pour les amoureux du chocolat (comme moi ;-p), un site dédié à l’univers du chocolat, où vous pourrez retrouver les interviews de grands chocolatiers, l’actualité du monde du chocolat, un magazine en ligne avec des idées de sorties chocolatées, des fiches pratiques. Mais, et là je pense que cela va vous intéresser, Choc Emoi c’est surtout une boutique en ligne avec à portée de clics les meilleurs Artisans et Maitres Chocolatiers français (MOF ou membres Relais Desserts).

Au total 7 chocolatiers partenaires vous proposent sur Choc Emoi leurs créations gourmandes, Fabrice Gillotte (Dijon), Vincent Guerlais (Nantes) l’un de mes chocolatiers chouchou, souvenez vous je vous en ai parlé dans mon billet sur le dernier Salon du Chocolat, Jacques Bellanger (Le Mans), Pascal Le Gac (Saint Germain en Laye), Henri le Roux (Quiberon), Patrick Roger (IDF) et Sébastien Bouillet (Lyon).

Choc Emoi propose également en partenariat avec Esprit Chocolat des dégustations et circuits chocolat animés par Lauranie, pour en savoir plus sur le monde du chocolat et surtout apprendre à déguster le chocolat.

Bon c’est pas malin tout ça maintenant j’ai une folle envie de chocolat et c’est pas comme si il me restait de cette délicieuse tarte… alors je vous laisse je file fouiller dans mes placards à la recherche d’un carré perdu ;-p

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...