Confiture de mûres aux épices

Friday, October 14th, 2011

Depuis quelques semaines, je me prend pour un écureuil, genre vous voyez la scène d’ouverture d’Alvin et les Chipmunks, le numéro 1, avec les ptits chipmunks qui essayent tant bien que mal, de remplir leur sapin de noix et noisettes, avant d’affronter l’hiver, et ben voilà je suis un chipmunk !!

Depuis que les premières feuilles  mortes sont apparues j’ai une envie soudaine de faire mes réserves moi aussi, une envie de faire des conserves, des sirops de fruits (comme ce sirop à la fraise), de la sauce tomate et bien sûr des confitures. Nan parce que comme ça bah quand la bise sera venue au moins je ne me trouverais fort dépourvue si vous voyez ce que je veux dire ;-)

Bon et sinon vous prendrez bien une tartine de confiture? Une confiture de jolies mûres, qui cache un petit secret parfumé et épicé…

Ingrédients : (pour 4 à 5 pots de confiture)

- 1,5 kg de mûres

- 1 kg de sucre en poudre

- 2 gousses de vanille

- 1 cuillère à soupe de grains de cardamome

- 1 cuillère à soupe de graines de coriandre

- 1/2 cuillère à café de poivre en grains écrasés (j’ai utilisé le Poivre des Mondes Roellinger, j’en suis fan!)

- 1 carré de gaze et de la ficelle à rôti

- le jus d’un citron

Commencez par réunir sur le carré de gaze tout les épices, refermez le tout à l’aide de la ficelle. Lavez les mûres, les déposer dans un saladier, ajoutez le sachet d’épices et le sucre. Coupez les gousses de vanille en deux, grattez l’intérieur et déposez le tout dans les mûres.

Mélangez quelques secondes à l’aide d’une cuillère en bois et laissez macérer pendant au minimum 6h, sinon préparez les mûres la veille et laissez mariner toute une nuit.

Versez les mûres dans une bassine à confiture ou une casserole, et laissez mijoter à feu doux. Quand le mélange commence à bouillonner, retirez le sachet de gaze, et ajoutez  le jus du citron.

Laissez cuire quelques minutes, pour vous assurez de la bonne cuisson de votre confiture, déposez quelques gouttes de confiture dans une soucoupe, la confiture doit figer en quelques instants, si elle est trop liquide prolongez la cuisson.

Écumez si besoin et versez immédiatement dans vos pots à confiture. Remplissez bien les pots jusqu’en haut, vissez les couvercles et retournez les pots jusqu’à complet refroidissement.

Les pots se conserveront plusieurs mois, dans un endroit sombre et frais.

Bien sûr vous pouvez déguster cette confiture, sur du pain beurré, au petit déjeuner ou au goûter (ou quand vous voulez hein), mais je vous la conseille aussi avec un morceau de fromage, du genre fromage basque, comté, beaufort et cie… Vous verrez le mariage, mûres, épices et fromage est juste parfait !

Oups… ;-)

Figue rôtie dans sa feuille, jambon de Parme et mozzarella…

Tuesday, October 4th, 2011

Bon et bien voilà, l’été indien c’est fini, place maintenant à l’automne, mais juste avant une dernière recette gorgée de soleil, promis après il ne sera  question ici que de recettes réconfortantes, de cannelle, clou de girofle, potiron et cie… :)

Une nouvelle fois une recette de Gennaro Contaldo, souvenez-vous le pote de Jamie Oliver, je vous en parlais à propos des pâtes aux fleurs de courgettes. Mon nouveau chouchou depuis plusieurs mois déjà, mais encore plus depuis mon séjour en Italie cet été, j’aimais déjà beaucoup la cuisine italienne, mais à chaque voyage de l’autre côté des Alpes c’est comme une nouvelle révélation. Je suis accro aux pâtes, à la mozzarella (surtout la burrata), à la panzanella, aux arancini, aux cannoli… bref à l’Italie quoi ! ;-)

Alors c’est parti pour une recette qui flirte avec la fin de l’été, le début de l’automne, qui sent la douce odeur si caractéristique de la feuille de figuier (et comme chez Colette, oui aussi, bah bravo la référence olfactive ;-P), la figue est mielleuse et juteuse, la mozzarella fond doucement et le jambon de Parme vient délicatement envelopper et sublimer tout cela.

(Recette issue du livre Gennaro’s Italian Year de Gennaro Contaldo)

Ingrédients : (pour 4 personnes)

- 8 figues

- 8 feuilles de figuier

- 1 grosse boule de mozzarella (au lait de bufflonne de préférence)

- 8 tranches fines de jambon de Parme (ou tout autre jambon sec, là j’ai d’ailleurs utilisé un jambon vendéen bah oui j’avais que ça sous le coude ;-P)

- Huile d’olive italienne

- Poivre du moulin (pas de sel, car le jambon est déjà suffisamment salé)

Une recette qui peut bien sûr se décliner en version végétarienne en enlevant le jambon de Parme.

Préchauffez votre four à 200°

Faites blanchir les feuilles de figuier en les plongeant 15 secondes dans une casserole d’eau bouillante, bien les essuyer et les déposer sur un linge propre.

Découpez les tranches de jambon de Parme en 2 dans le sens de la longueur, déposez en croix les 2 moitiés sur une feuille de figuier. Répétez l’opération avec toutes les tranches et toutes les feuilles.

Lavez les figues et à l’aide d’un couteau les inciser en croix, écartez légèrement et déposez un morceau de mozzarella au centre de chacune des figues.

Déposez les figues sur les tranches de jambon au milieu des feuilles, assaisonnez d’un peu de poivre du moulin et arrosez d’un filet d’huile d’olive.

Refermez les tranches de jambon sur les figues, et fermez les feuilles à l’aide d’une ficelle à rôti. Si vous n’en avez pas, refermez bien les feuilles comme un paquet, et retournez les pour empêcher qu’elles ne s’ouvrent à la cuisson.

Déposez le tout dans un plat huilé, enfournez et laissez cuire environ 10 minutes, jusqu’à ce que les feuilles soient sèches mais pas brulées.

Servez dès la sortie du four.

Allez la prochaine fois on causera de saison avec une recette de confiture parfumée à la cardamome :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...